> 13 « mes’e fiàrgiu « 2013 « ilMinuto – notizie Mediterranee – edizione Sardegna

Archíviu de sa diri 13/02/2013

(Italiano) Prezzi gonfiati dalla Robin Tax. La petizione di Altroconsumo

Sighi a ligi ‘(Italiano) Prezzi gonfiati dalla Robin Tax. La petizione di Altroconsumo’

Unu cursu de sardu po is casteddaius

(IlMinuto) – Casteddu, 13 de su mesi de fiàrgiu – “Unu cursu de língua sarda, chentza de ai pigau nisciunu finantziamentu públicu, a prétzius bàscius meda, pentzau prusatotu po is casteddaius”. Nàscia de unu diàlogu intre Miali Muntoni e Roberto Pingiori, sa bidea tenit comenti iscopu su de torrai a impitai su sardu in sa vida de dógnia diri imparendu a is iscientis casteddaius a iscriri beni. S’iscera de su casteddaiu est stétia fata po lompi a unu númeru prus mannu possíbili de personis. “Sa proposta – iscrirint is duus aprontadoris in d-una nota de imprenta – no est stétia fata po guadangiai e su dinai pediu at essi impitau totu po aparixai is contus”. Sighi a ligi ‘Unu cursu de sardu po is casteddaius’

(Italiano) A Cagliari un convegno per parlare di Nordic walking

Sighi a ligi ‘(Italiano) A Cagliari un convegno per parlare di Nordic walking’

“Amparaus is lìnguas regionalis”. S’apellu de su senadori francesu M. Jean-Vincent Placé

(IlMinuto) – Casteddu, 13 de su mesi de fiàrgiu – Su senàdori francesu M. Jean-Vincent Placé (Europe-Ecologie Les Verts) at atirau s’atentzioni de su Minustru de sa cultura e de sa comunicatzioni francesu asuba de sa Carta europea de is lìnguas e asuba de su tardamentu amostau de sa Frància po custa chistioni.

Jean-Vincent Placé (sénateur EELV) : «Défendons les langues régionales»

Question au gouvernement posée le 06 février dernier au Sénat par Jean-Vincent Placé (Europe-Ecologie Les Verts)

M. Jean-Vincent Placé attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Depuis 1992, la possibilité est offerte aux États membres du Conseil de l’Europe de ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. La protection et la promotion de ces langues sont des éléments fondamentaux non seulement pour garantir la richesse et la diversité culturelle de notre pays, mais également pour lutter contre toute forme de discrimination et faire respecter la liberté d’expression et de communication. Pourtant, la France reste excessivement en retard sur le sujet : alors que 25 États l’ont déjà ratifiée, la France n’a fait que la signer en 1999 et le Conseil constitutionnel a donné cette même année un avis défavorable à sa ratification pour cause d’inconstitutionnalité. Toutefois, des évolutions d’ordre législatif et politique relancent le débat de sa ratification. À cet égard, l’article 75-1 de la Constitution, introduit par la révision constitutionnelle de 2008, dispose que «les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France». Il lui demande quelles sont les modalités de mise en œuvre de la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires et les mesures envisagées pour faire appliquer la charte une fois celle-ci ratifiée». Sighi a ligi ‘“Amparaus is lìnguas regionalis”. S’apellu de su senadori francesu M. Jean-Vincent Placé’

(Italiano) 30 detenuti in sciopero della fame al carcere di Oristano

Sighi a ligi ‘(Italiano) 30 detenuti in sciopero della fame al carcere di Oristano’